Respirer

Un vendredi pas comme les autres…

Je ne suis pas superstitieuse. Mais ce vendredi 13 décembre 2019, je ne suis pas prête de l’oublier !

Il est 8h30. Les enfants ont pris le car scolaire il y a un peu plus de 20 min et je m’apprête à partir. Après plusieurs semaines plutôt chargées professionnellement, je m’étais réservée ce vendredi rien que pour moi.

Depuis mon burn out, j’ai appris à écouter les signes que me donne mon corps. La fatigue était bien présente, l’épuisement me guettait. Auparavant, j’aurais mis tous les symptômes en sourdine et poursuivi ma route. Mais aujourd’hui, je connais désormais mieux mes limites et je sais à quel point les dépasser n’apporte rien.

Me voilà prête à partir pour une journée dans un petit centre de spa. Le calme, le silence, l’eau, la détente Je m’y voyais déjà…jusqu’à ce que mon téléphone sonne. Sur l’écran, je vois apparaître l’identifiant de l’institutrice de mon fils.

Madame, votre fils vient d’avoir un accident. Il faut que vous veniez à l’école.

Vous aussi vous les appréhendez ces appels ? Autant vous dire que mon sang n’a fait qu’un tour, mon rythme cardiaque a subitement accéléré. Par chance, l’institutrice m’a très rapidement rassurée sur la gravité de l’incident.

Il a littéralement foncé dans le mur et s’est cassé les deux dents de devant.”

Bien que rassurée sur son état général, mon petit coeur de maman ne pouvait pas s’empêcher d’imaginer le choc qu’il avait dû subir pour en arriver là.

A l’intérieur de moi, tout se mélangeait : l’inquiétude sur son état, le stress à l’idée de vouloir le rejoindre au plus vite, la colère contre le destin qui lui fait vivre un tel événement, tout ça sur un état de fatigue accumulée…

Ma journée ne s’annonçait plus aussi calme que prévu ! Par chance, mon chéri n’était pas encore parti au travail et c’est ensemble que nous sommes allé à l’école le retrouver.

Plus on se rapprochait de l’école, plus je me sentais perdre pied, l’angoisse monter, …

“Respire, Laurence, respire…”

Et c’est à ce moment que je me suis rappelée de la méthode que j’avais découverte quelques jours plus tôt grâce à Malorie Flahaux de Happy family factory : l’EFT (Emotional Freedom technique)

L’EFT en quelques mots

L’EFT c’est une routine de tapotements répétés à des endroits bien identifiés sur les mains et le haut du corps. L’objectif est de pouvoir vivre mieux appréhender les situations de stress, d’anxiété, ou les moments qui sont émotionnellement bien chargés.

Voilà le moment idéal pour mettre en pratique ! Je profite du trajet vers l’école pour m’y essayer. C’est parti pour la petite routine de tapotements.

J’ai dû faire fi de la tête de mon chéri qui se demandait un peu ce qui m’arrivait. Il a dû se dire que je perdais complètement les pédales. Pas grave, je me mets dans ma bulle.

Ca ne m’a pris que quelques minutes. Et pourtant, j’en ressentais déjà les bienfaits. Je ne vous dirai pas que je suis arrivée totalement sereine et sur un petit nuage à l’école. Mais j’étais en tout cas bien plus apaisée que les instants auparavant.

Un nouvel outil pour RESPIRER

La première des 7 actions de “Prenons l’R” que je vous encourage à expérimenter pour retrouver un rythme de famille plus cool et vivre chez vous comme en vacances, c’est RESPIRER !

L’EFT fait désormais partie de notre kit de parents pour nous aider à RESPIRER, et à nous maîtriser dans les moments émotionnellement difficiles à gérer.

Merci à Malorie de m’avoir fait découvrir cette méthode.